L'Edito du President

A l’occasion de notre newsletter, le président de l’Adéic Patrick Mercier fait part de son regard sur l’actualité, et aborde les problématiques des consommateurs d’aujourd’hui.

Ne cédons pas au pessimisme ! Les vœux du président.

Guerres au Proche-Orient, en Ukraine, inflation et baisse du pouvoir d’achat : comment ne pas céder au pessimisme ambiant ? Peut-être avec un peu moins de télévision et de réseaux sociaux anxiogènes, ressassant les mêmes informations tournant en boucle ? Hélas, ce n’est pas en éteignant nos écrans que la réalité disparaît : la situation nationale et internationale est tendue, voire désespérante. Devant ces difficultés, il nous faut garder raison et aborder d’une façon volontairement optimiste

Lire »

L’Adéic, 40 ans au service de l’éducation à la consommation

L’Adeic fête cette année ses 40 ans… Que de chemins parcourus… L’Adeic, Association de Défense, d’Éducation, d’Information du Consommateur, créée initialement par la FEN (Fédération syndicale de l’Education Nationale), est restée fidèle à ses engagements de justice sociale et à ses valeurs : informer et défendre les publics les plus fragiles et promouvoir l’éducation émancipatrice, sources d’indépendance matérielle et intellectuelle. Et cela, tant en milieu scolaire, en direction des enfants et adolescents, qu’auprès des publics

Lire »

Jamais le budget des Français n’a été aussi malmené !

Jamais le budget des Français n’a été aussi malmené ! Depuis janvier dernier, les hausses de prix sont infernales dans de nombreux domaines, avec un rythme de 3 à 4 % par mois. En avril, le panier de référence comportant 31 produits essentiels avait atteint pratiquement 20 % de hausse sur un an. Selon l’Insee, les produits alimentaires ont bondi de 16 %. (https://www.insee.fr/fr/statistiques/7453512) Compte tenu de la situation économique, qui impacte gravement le budget des foyers les plus modestes, le gouvernement a demandé

Lire »

L’Edito du Président le 13 avril 2022

Premier tour des élections présidentielles : les résultats montrent une France très fragmentée, trois grands courants idéologiques en présence qui s’opposent, avec une montée indéniable de l’extrême droite et de ses thèses d’exclusion (les Français d’abord !), un quatrième bloc de poids à prendre également en compte dans le paysage politique, celui toujours plus fort des abstentionnistes. Les anciens partis dits « de gouvernement » (LR, PS) ainsi que les Verts curieusement, qui avaient pourtant fait de bons scores

Lire »