La loi Alur, et plus récemment la loi Macron, ont renforcé les dispositions légales visant à protéger les locataires de plus de 65 ans. De fait, le propriétaire ne peut plus s’opposer au renouvellement du bail, sauf à proposer un logement de remplacement, lorsque les revenus du locataire sont inférieurs à certains plafonds : de 20 123 €/an à 23 146 €/an, pour une personne seule. Les couples et les personnes âgées à la charge du locataire sont également concernés, à condition que les revenus cumulés ne dépassent pas le plafond prévu dans leur situation