L’aspartame : un danger

Depuis 2012, suite à la taxation des sodas non édulcorés, le risque était de voir les consommateurs acheter davantage de boissons édulcorées, et donc avec de l’aspartame. L’aspartame est un édulcorant artificiel découvert en 1965, la nocivité de l’aspartame fait encore l’objet de débats depuis sa date de sa mise sur le marché en 1974. Il est référencé au sein de l’Union européenne par le code E951. Pour ne prendre aucun risque, il existe une alternative : la stévia.

La stévia : une solution

La stévia est une plante d’Amérique du Sud constituant un édulcorant naturel, utilisé depuis des siècles au Paraguay ou encore au Brésil. Sans calorie et dotée d’un pouvoir sucrant largement supérieur au sucre, il serait sans nocivité. Il pourrait ainsi remplacer les édulcorants chimiques type aspartame, souvent accusés ou suspectés d’être dangereux pour la santé. Seul inconvénient de poids : la stévia reste plus chère que la moyenne des édulcorants industriels.

 

ECH21731036_1     sucre-stevia