Après le scandale de la viande de cheval, c’est de la viande de chien de provenance chinoise qui vient d’être retrouvée dans les plats préparés de plusieurs enseignes de grande distribution française annonce ce matin l’AFP.

21 personnes ont été interpellées ce mercredi 11 juin dans le nord de la France dans le cadre d’une nouvelle enquête sur un trafic international de viande de chien.

Cette enquête était ouverte depuis 3 mois suite aux découvertes effectuées quelques semaines plus tôt par les autorités sanitaires. Des steaks hachés certifiés pur bœuf produits en Irlande et vendu en France dans différents plats préparés avaient fait l’objet d’analyses en laboratoire. Les résultats définitifs sont tombés il y a quelques jours : 91,4% des échantillons testés contiennent de la viande canine en quantités variables.

La DGCCRF révèle que ce sont 1750 tonnes de viande de chien faussement étiquetées bœuf qui sont entrées illégalement en France et qui ont fini sur les étalages de plusieurs enseignes de grande distribution françaises après être passé par les usines de transformation de la région.

Le porte parole de l’usine de transformation Cold Food déclare :

« [Le plat] contenait bien de la viande, mais cette viande n’était ni de l’agneau, ni du porc, ni du poulet ni du bœuf. De la viande c’est de la viande, nous avons décidé d’utiliser des chiens pour diminuer drastiquement les coûts de production. Nous pouvions économiser jusqu’à 62,3% de cette façon! En chine tout le monde en mange sans se plaindre, nous sommes vraiment étonnés de la tournure que prend cette affaire somme toute assez banale. Spanghero utilise du cheval, d’autres de le truite de rivière au lieu du colin d’Alaska.. Ce n’est plus un secret pour personne.

La plupart des enseignes touchées par la fraude on immédiatement retiré par précaution leurs moussakas, hachis Parmentier et steak hachés dans la quazi totalité de leurs magasins.

 

 

02382652-photo-dgccrf-logo